CONNEXION/INSCRIPTION Le label 'Entreprise écodynamique'
Eco-Concevoir pour mieux vous développer. Un accompagnement innovant pour les indépendants et les PME

Informatique

Les technologie de l'information et de la communication (TIC) ont pris une place considérable dans notre quotidien et sont désormais incontournables. Considérées comme "immatérielles", les impacts environnementaux sont souvent négligés. Toutefois, l'augmentation de l'efficience énergétique de ces technologies ne compense pas leur extension considérable. La consommation électrique des TIC a augmenté de 10% par an sur les dix dernières années. Chiffre d'autant plus important si l'on tient compte de "l'énergie grise" pour la fabrication du matériel et des émissions associées. En plus de 3 milliards d'internautes (soit 40% de la population) qui accèdent au Web via environ 9 milliards d'objets connectés, il faut ajouter 3600 centres de données partagées (soit 2 millions de mètres carrés de bâtiments), 500 000 centres de données et salles informatiques privés, les méga data centers des géant du Web tels que Google, Amazon, Facebook,Apple, Microsoft et Yahoo!, les plusieurs centaines de millions de kilomètres de câbles et enfin les millions d'éléments actifs de réseaux telle que les boîtes WIFI.    

Les enjeux environnementaux des TIC ne concernent donc pas seulement la consommation énergétique. 

  • Ils sont responsables de 2 à 6% des émissions mondiales de gaz à effet de serre.
  • Ils sont extremement consommateur en ressources: en eau, en ressources non renouvelables et en matérieux rares
  • En 2015, on comptabilisait, dans les filières reconnues de gestion de déchets, entre 50 et 75 milliards de kg de déchets d'équipements électriques et électoniques

 

Comme le montre le graphique ci dessous, l'impact environnemental du matériel informatique (ordinateurs et smartphones) se situe principalement au niveau de la conception et la fabrication du matériel. On comprend donc l'importance d'agir au niveau du matériel pour réduire l'impact. Toutefois, une question se pose: pourquoi les ordinateurs dont nous disposons aujourd'hui ont une durée de vie moyenne de 3 ans alors que leurs ancêtres étaient performant durant au moins 10 ans? Un effet de mode nous pousse à changer plus fréquent certes mais un autre phènomène explique cette diminution de la durée de vie: les obésiciels. L'obésiciel désigne un logiciel qui utilise une quantité excessive de ressources système mais aussi un logiciel accumulant une quantité importante de fonctionnalités disparates, dont certaines ne sont jamais utilisées.
A titre d'exemple, la consommation électrique des microprocesseurs a été divisée par 40 en soixante ans (de 1946 à 2006). Or, le nombre de calculs effectués par kWh double tous les 18 mois depuis 1946. Un autre exemple, le couple Windows 7/Office 2010 Pro nécessite 15 fois plus de puissance CPU (Processeur) que Windows 98, 85 fois plus de mémoire vive et 68 fois plus d’espace disque. Il en est de même pour le traitement de texte d’Office 2010 Pro comparé à Office 97. Il faut 20 fois plus de puissance CPU, 43 fois plus de mémoire vive et 16 fois plus d’espace disque[1].

Il est donc primordiale de travailler tant sur l'Hardware que le software!

 

Comment réduire votre impact informatique ? Consultez notre page www.green4it.be

 

 


[1] Bordage, F. (2010, Mai 24). Logiciel: la clé de l'obsolescence programmée du matériel informatique. Consulté le Décembre 17, 2012, sur GreenIT.fr: http://www.greenit.fr/article/logiciels/logiciel-la-cle-de-l-obsolescence-programmee-du-materiel-informatique-2748