CONNEXION/INSCRIPTION Le label 'Entreprise écodynamique'
Eco-Concevoir pour mieux vous développer. Un accompagnement innovant pour les indépendants et les PME
 

Rationaliser les serveurs et leur utilisation

Enjeux:

  • Minimiser la consommation énergétique des serveurs ainsi que leur climatisation
  • Fonctionner efficacement avec un nombre moins important de serveurs
  • Améliorer la vitesse d'utilisation des serveurs

LA GESTION DES SERVEURS

Pour diverses raisons, une entreprise peut se trouver dans l’obligation de disposer de son propre centre de données plutôt que d’héberger ses contenus sur des serveurs externes. Si c’est le cas, voici une série de points importants à surveiller :

  • Mettre hors tension les serveurs inutiles. Pour y parvenir, il faut effectuer un état des lieux des équipements afin d’identifier les serveurs allumés inutilement. Selon une enquête de Kelton Research publiée le 16 octobre 2009, au moins 15% des serveurs allumés ne serviraient plus à rien.
  • Éteindre ou mettre en veille les serveurs peu utilisés : c’est le cas de serveurs de calcul ou d’archives qui ne sont sollicités que quelques heures par mois mais il peut également s’agir des serveurs qui, une fois leur sauvegarde (backup) terminée, ne servent à rien pendant une grande partie de la nuit.

Exemple concret : un serveur standard pour PME qui consomme environ 600€ d’électricité par an : si on arrive à le mettre en veille entre 1h et 7h du matin, on va économiser 25% sur la facture annuelle, soit 150€/an. Sans compter que l’on va augmenter son espérance de vie de plus de 25%.

  • Demander au gestionnaire du centre de données interne de mettre en place une virtualisation des serveurs. Cela permet de faire des économies d’échelles par l’optimisation de l’utilisation des ressources disponibles (mutualisation).
  • Acheter du matériel avec des spécifications en température et taux d’humidité souples. Les conditions environnementales tolérées par le matériel (température, taux d’humidité, etc.) conditionnent directement les réglages du système de refroidissement et donc sa consommation d’énergie. L’idéal est d’acquérir de l’équipement respectant les recommandations de l’ASHRAE ou, mieux encore, celles de la norme ETSI EN 300 019-1-3 en cours de finalisation.

LA CLIMATISATION DE LA SALLE DES SERVEURS

Pour fonctionner efficacement, les serveurs ont besoin d’une fourchette de température ambiante définie. Les spécifications techniques sont fournies par le constructeur (entre 16°C à 27°C en fonction des modèles). Une température excessive altère sa durée de vie et provoque des pannes susceptibles de paralyser le fonctionnement de l’entreprise. Les serveurs dégageant beaucoup de chaleur, il est important de réfléchir aux solutions disponibles pour assurer une température acceptable pourle(s) serveur(s). S’il est possible d’éviter l’installation d’un conditionnement d’air (air climatisé), on veillera toujours à assurer une bonne ventilation pour le serveur et l’apport d’air frais.