CONNEXION/INSCRIPTION Le label 'Entreprise écodynamique'
Eco-Concevoir pour mieux vous développer. Un accompagnement innovant pour les indépendants et les PME

2. L’éco-conception comme élément du développement durable

L’éco-conception cadre dans le concept plus général du développement durable.

Le développement durable est le développement de la société qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs, selon la définition de la Commission Brundtland des Nations Unies de 1987 (Commission mondiale sur l’environnement et le développement, 1987). Dans la pratique, le développement durable s’appuie souvent sur trois dimensions : la dimension écologique (Planète), la dimension sociale (Population) et la dimension économique (Profit/Prospérité). L’objectif est d’atteindre un équilibre idéal entre les intérêts écologiques, économiques et sociaux, à savoir les 3 P : Planète, Profit/Prospérité et Population. Nous pouvons schématiquement représenter le ‘développement durable’ comme suit :

Figure 1 : la représentation classique des 3 P du développement durable
Source : http://rse-pro.com/

Cependant, un nouveau modèle, avec une vision et une approche innovantes, trouve de plus en plus d’écho et vise à intégrer la dimension économique dans la dimension sociale, laquelle est à son tour intégrée dans la dimension écologique.

Figure 2 : la représentation évoluée des 3 P du développement durable

 

L’innovation de produits durables implique, lors du développement de nouveaux produits et services innovants, que nous tenions compte des trois piliers du développement durable. Par conséquent, outre la fonctionnalité, la conception, l’ergonomie, les aspects économiques et la sécurité, nous prenons également les aspects environnementaux et sociaux en considération. Nous pouvons dès lors aussi parler ‘d’une philosophie de conception qui tend à minimiser ou à éliminer l’impact négatif sur l’environnement (naturel) par une conception empreinte d’habileté et de sagesse’ .

L’éco-conception peut être décrite comme une activité de conception intégrale, où le concepteur/ingénieur se concentre principalement sur les conséquences pour l’environnement et tient compte de l’ensemble des phases du cycle de vie au moment de prendre des décisions de conception : depuis l’extraction des matières premières jusqu’à l’élimination du produit. En appliquant l’éco-conception, il peut limiter l’impact environnemental d’un produit sur l’ensemble du cycle de vie du produit.

Chaque produit a un effet sur l’environnement dans les différentes phases de son cycle de vie. Si vous souhaitez contribuer à minimiser les impacts sur l’environnement avec votre conception, analysez le scénario du cycle de vie du produit et abordez les grandes problématiques. Un bon produit d’éco-conception respecte ces stratégies autant que possible.

  1. Optimisation de la fonction 
    Réfléchissez au besoin que le produit doit satisfaire et cherchez de meilleures alternatives. Intégrez par exemple différentes fonctions dans un produit ou rendez un produit utilisable par plusieurs utilisateurs. Vous prévenez ainsi l’impact environnemental des produits séparés.
  2. Remplacement des matières premières 
    Identifiez les substances nocives et les matériaux énergivores qui composent votre produit et cherchez des alternatives. Utilisez des matériaux recyclés et veillez à ce que le produit puisse lui-même être recyclé ultérieurement. Utilisez si possible des matériaux renouvelables, des matériaux non rares ou des matériaux à faible contenu énergétique.
  3. Économie des matériaux 
    Utilisez les matériaux appropriés dans l’application appropriée. Vérifiez si le poids et/ou le volume peuvent être réduits et utilisez les matériaux efficacement.
  4. Efficience des processus 
    Essayez de créer des processus de production avec le moins d’étapes possibles. Utilisez de manière optimale les ressources énergétiques et naturelles et minimisez les déchets et les substances nocives.
  5. Distribution 
    Minimisez le poids et le volume de votre produit, ainsi que son emballage. Emballez votre produit efficacement et optez pour le moyen de transport le moins polluant.
  6. Utilisation 
    Limitez autant que possible les impacts environnementaux souvent oubliés, tels que la consommation énergétique et l’utilisation des consommables du produit. Utilisez une source énergétique qui ne devient pas rapidement obsolète. Pensez au coût global et à la convivialité d’utilisation pour l’utilisateur.
  7. Durée de vie 
    Nous voulons souvent nous débarrasser d’un produit avant qu’il soit usé. Évitez par conséquent un design sensible aux tendances. Veillez à ce que les pièces qui vieillissent plus rapidement puissent facilement être remplacées ou réparées. Veillez à ce que l’utilisateur puisse profiter le plus longtemps possible de son produit.
  8. Élimination  
    Un jour ou l’autre le produit finira en déchet. Vous pouvez l’anticiper lors de la phase de conception en prévoyant déjà le désassemblage et la réutilisation des matériaux et des pièces.

Tableau 1 : scénario du cycle de vie (OVAM)

 

Dans l’ensemble de ces thématiques, l’éco-conception constitue une composante délimitée, dans laquelle cadrent certaines innovations : des produits et services offrant des améliorations sur le plan (principalement) écologique pour d’autres produits et services. Si lors du processus de conception et dans la conception elle-même, les aspects sociaux et éthiques sont pris en considération de manière significative, il est question de conception durable. À cette fin, le volet production et le volet consommation peuvent être analysés. Quelles sont les améliorations éventuelles sur le plan, par exemple, de la consommation énergétique ? En ce qui concerne les consommateurs, des manières d’encourager les consommateurs à faire des achats plus durables ou à adopter un comportement plus durable peuvent être recherchées.

Tout ceci cadre dans l’ensemble plus vaste du développement durable.
La Figure 4 représente la manière dont les différents champs d’application se rapportent les uns aux autres.

Figure 4 : relation entre éco-conception, conception durable et développement durable (Basé sur Charter et Tischner, 2001)