CONNEXION/INSCRIPTION Le label 'Entreprise écodynamique'
Eco-Concevoir pour mieux vous développer. Un accompagnement innovant pour les indépendants et les PME
 

 

Evaluer les besoins avant d'acheter du matériel

Enjeux

  • Faire des choix adaptés à l'utilisateur en portant une réflexion sur l’utilité et les fonc­tionnalités de toute acquisition d’outil TIC.
  • Ralonger la durée de vie des équipements qui seront utilisés de manière efficace
  • Diminuer sa facture énergétique et éviter de faire des achats excessifs voire inutiles

Il est donc de bon ton de se poser en amont les questions suivantes :

  • Est-ce que l’achat de l’appareil répond à un réel besoin ? S’il s’agit d’un remplacement, pourquoi l’ancien ne peut-il plus faire l’affaire ? Est-ce qu’un autre appareil déjà présent dans l’entreprise peut combler ce besoin ?
  • Est-ce qu’une utilisation commune/partagée est possible/souhaitable (ex : poste de travail partagé entre collègues itinérants) ?
  • La puissance et les fonctionnalités de l’outil envisagé sont-elles adaptées aux be­soins réels ?

A l’heure actuelle, la majorité des utilisateurs disposent d’appareils surpuissants pour n’utiliser qu’internet et une suite bureautique. Or, plus les appareils sont puissants, plus, à priori, ils demandent d’énergie lors de leur production et de leur utilisation. Certaines marques ne proposent d’ailleurs que des modèles puissants et coûteux. En termes de processeurs, on ne s’équipera de modèles haut de gamme que s’il s’avère utile de travailler avec des programmes de traitement photo/vidéo ou de base de données.

  • Une comparaison des solutions en fonction des consommations énergétiques et du respect de l’environnement a-t-elle été faite ?

Il existe par exemple des mini-PC à la puissance quasi équivalente à celle de PC-tour traditionnels qui pèsent jusqu’à 7x moins (1.3kg pour le mini-pc contre 9kg de matière à produire, à trans­porter et à traiter en fin de vie). Ils consomment 6 à 8 fois moins d’électricité (10watts au repos pour 60-80watts pour une tour standard) et le prix est équivalent voir moins élevé. Certains fa­bricants et constructeurs ont d’ailleurs décidé de publier une Déclaration Environnementale du Produit (EPD – Environmental Product Declaration). Elle se présente sous la forme d’une fiche qui regroupe l’ensemble des informations environnementales liées au cycle de fabrication, au transport, à l’usage et à la fin de vie de l’équipement proposé. Sa conformité est certifiée par un organisme externe.

  • L’appareil a-t-il la réputation d’avoir une bonne durée de vie et est-il conçu pour être réparé fa­cilement en cas de panne ?

Les fabricants ont tendance à concevoir des outils TIC pour contraindre le consommateur de les remplacer juste après la fin de la garantie : cela s’appelle l’obsolescence pro­grammée. Pour éviter de se faire piéger, la durée de la garantie et la réputation de la marque en la matière sont des indicateurs pertinents. Aussi, il peut être utile, si le constructeur le permet, de souscrire à une extension de la garantie standard. Cela permettra très souvent de pouvoir amortir le matériel acquis sur une plus longue période, la panne hors garantie amenant souvent le remplacement trop précoce du matériel pour éviter de faire face à des frais de réparation exagérément coû­teux. D’ailleurs, les nombreuses critiques des consommateurs amènent certains fabricants à développer des smartphones et tablettes facilement réparables (compartimentés) ou utilisant un processus de fabrication éthique et équitable. Ils restent cependant encore très méconnus du grand public.

  • Est-ce qu’il est possible d’acheter ce matériel en occasion ?
  • Est-ce que l’achat est compatible avec les TIC déjà présents dans l’entreprise ?

La prise en compte de ces éléments représente une aide précieuse dans le choix d’un matériel adapté à l’activité de l’entreprise afin d’éviter des coûts financiers et des impacts environnementaux excessifs.