CONNEXION/INSCRIPTION Le label 'Entreprise écodynamique'
Eco-Concevoir pour mieux vous développer. Un accompagnement innovant pour les indépendants et les PME

Chaque jour, un coiffeur prend l'équivalent de 7 douches par jour! Une consommation importante qui a des conséquences environnementales et un coût.

Quelles sont les activités consommatrices d'eau dans un salon

Agir efficacement sur l'environnement pour préserver l'environnement implique de saoir sur quoi agir. Dans un salon, 80% de l'eau est employée à l'activité même du coiffeur: les shampoings. En moyenne 18L d'eau sont utilisés pour un shampoing et 36L pour rincer une coloration. Sachant qu'un coiffeur réalise environ 14 shampoings par jour sur un bac à shampoing, sa consommation annuelle est de 95m3 et ce sans prendre en concidération le nettoyage, la chasse d'eau et les activités connexes.

Les eaux usées, si elles ne font pas l'objet d'un traitement (station d'épuration), sont généralement riche en composés chimiques et contribuent directement à l'augmentation de la toxicité des eaux ainsi qu'à l'eutrophosation.

En Région bruxelloise le prix du m3 d'eau est de 3,67€/m3.En tenant compte de l'ensemble des activités du salon, le volume d'eau utilisé est de 114m3 par bac à shampoing. La facture d'eau annuel d'un salon acceuillant 14 clients par jour est donc de 420€ par an et par bac à shampoing.
Montant non négligeable alors mieux vaut économiser l'eau pour moins dépenser, moins polluer et gérer durablement cette ressource précieuse!

Quelles solutions pour diminuer sa consommation et ses coûts

Luttez contre les fuites !

Un robinet qui coule à raison d’une goutte toutes les six secondes consomme près de 2000 litres par an.Pour s’assurer de ne pas être victime d’une fuite, notez l’index de votre compteur d’eau en fin d’activité. Assurez-vous qu’aucune consommation d’eau sera réalisée dans l’intervalle de non-activité. Le lendemain, renotez l’index juste avant la reprise de votre activité. S’il y a une différence entre ces deux chiffres, votre système d’alimentation en eau à une fuite.

Dans la plupart des cas une fuite pour être réparée par vos propres moyens, il faut soit changer une pièce du robinet défectueux, généralement les joints d’étanchèité, soit réaliser une intervention sur son siège si la fuite persiste. Pour rectifier le siège, passez un alésoir dans le siège du robinet plusieurs fois, pour éliminer les rugosités.

Préférez les robinets mitigeurs

Le robinet mitigeur équipe aujourd’hui la plupart des salons de coiffure. Il est composé d’un levier unique qu’il suffit de lever ou descendre pour contrôler l’arrivée d’eau. Ce levier permet aussi de doser préalablement l’eau chaude et l’eau froide en le déplaçant de gauche à droite. Il permet d’éviter le gaspillage de l’eau lorsque l’on cherche la température optimale.

Attention néanmoins de ne pas laisser le robinet ouvert sur la position médiane lorsque vous avez besoin d’eau plus fraiche. Car se faisant vous laissez couler autant d’eau froide que d’eau chaude et donc consommez de l’énergie alors que ce n’est pas nécéssaire.

Optez pour les mousseurs

Un mousseur aérateur est une petite pièce que l’on fixe sur la sortie d’eau du robinet. Sous pression, il mélange l'air à l'eau. Le débit reste important, mais une économie d'eau est réalisée tout en conservant le même confort d'utilisant et un pouvoir mouillant identique. Avec ce systèmène vous pouvez réduire votre consommation de 40 à 60%. Il est toutefois conseillé de ne pas placer ce type de système lorsque le débit est inférieur à 4 litres par minute*.

Levez le pied !

La consommation d’eau peut également être diminuée si le coiffeur contrôle le débit d’eau via interrupteur actionné par son pied.

*Pour calculer facilement le débit d’un de vos robinets, chronometrez le temps de remplissage d’une bouteille d’un litre. Vous obtiendrez un temps en secondes. Divisez 1L par ce temps et multipliez le ensuite par 60 secondes. Vous obtiendrez ainsi le nombre de litre/minute représentant votre débit.

Sources : www.electrabel.be; www.cnrs.fr; www.ibge.be; http://www.ibde.be, consulté à la date du 2 juillet 2013