CONNEXION/INSCRIPTION Le label 'Entreprise écodynamique'
Eco-Concevoir pour mieux vous développer. Un accompagnement innovant pour les indépendants et les PME

A la manière du concept de développement durable, la littérature a employé plusieurs termes pour désigner l’éco-conception : ecodesign, ecological design, environmental design et life cycle design. A chaque terme sa définition, différenciée selon l’approche qu’elle sous-tend. L’éco-conception peut néanmoins se définir de manière générale comme une démarche d’intégration des enjeux environnementaux dans la conception et le développement d'un produit en vue diminuer ses impacts environnementaux tout au long de son cycle de vie. On entend par « produit », tout bien, service ou procédé proposé par une entreprise.

Cette démarche d’amélioration continue repose sur une approche globale de l’environnement. Elle prend en compte l’ensemble des impacts environnementaux (eau, air, sols, énergie, bruit, matière première, déchets,…) et considère toutes les étapes du cycle de vie du produit, de l’extraction des matières premières à sa fin de vie.


Source : OREE

Grâce à cette approche, l’entreprise peut identifier les différents impacts environnementaux liés aux activités qui rythment chacune des étapes de vie de son produit. De quels types sont-ils (émissions de particules nocives, eutrophisation, pollution du sol,...) ? Quelle est leur portée (directe et/ou indirecte) ? Fort de ces constats, elle peut ensuite agir en conséquence sur les étapes de vie les plus impactantes en appliquant des alternatives de conception : l’utilisation de matières première renouvelables, un processus réduisant les déchets de production, la réduction du poid du produit, le prolongement de sa durée de vie ou encore la possibilité de valoriser ses composants en fin de vie sont des exemples d’actions alternatives à entreprendre.

Il n’est pas exclu qu’une alternative de conception intervenant dans une des étapes du cycle de vie engendre une une modification des impacts d'une autre c’est ce qu’on appelle un transfert de pollution. L’usage d’un nouveau type de matériaux moins consommateur à l’extraction et augmentant la resistance du produit pourrait par exemple engendrer des coûts environnementaux en fin de vie pour cause de difficultés de recyclabilité. L’éco-conception a pour objectif d’éviter, ou du moins arbitrer explicitement, ces transferts de pollutions inhérents à telle ou telle alternative de conception. Les solutions proposées par cette démarche sont donc des solutions soutenables.

La finalité de l'éco-conception est de parvenir à concretiser des « éco-produits » offrant un service comparable aux produits déjà présents sur le marché (qualité, fonctionnalité, accessibilité, coûts, sécurité, …) mais avec un impact environnemental résolument moindre que les produits classiques.

Inscrite dans une perspective d’amélioration continue, la démarche de l’éco-conception est intimement liée au pouvoir décisionnel de l’entreprise et sa volonté d’agir pour pérenniser son activité. Elle intègre ainsi l’environnement au même titre que les autres enjeux stratégiques de l’entreprise, dès la phase de conception ou de re-conception d’un produit. Complémentaire de l’approche management environnemental, c’est un outil efficace et adapté aux entreprises dans leur évolution vers un développement soutenable tant au niveau économique qu'environnemental..